L’initiative

« Tout arrive par les idées, les faits ne leurs servent que d’enveloppe »
René de Châteaubriant.

En écho à ces propos de Chateaubriand, l’ idée qui guide notre approche se formule en ces termes :  certes la question de l’accès à l’eau au Sahel est un problème particulièrement complexe, certes l’ écosystème « eau » du Sahel souffre d’une double inadéquation (des demandes mal exprimées, des offres peu adaptées) ; certes cet éco système se caractérise par un manque de connaissance généralisé sur ses ressources réelles en eau souterraine (c.à.d.  : une eau non visible) qu’elles soient superficielles ou profondes, laissant une partie de sa population vivre largement sous les minima définis par l’OMS (à savoir 20 litres d’eau par personne et par jour). Mais pour autant cette situation n’a rien d’inéluctable et le pire peut être évité. A ce problème multidimensionnel et de nature systémique, une réponse multidimensionnelle et tout aussi systémique peut en effet être apportée en replaçant la science au cœur de la thématique de l’eau.

Cette exigence est au cœur de la démarche portée par l’Initiative Plus d’Eau pour le Sahel lancée en avril 2018 par Emmanuel de Romémont (lien vers le profil ER). La question de la primauté des analyses scientifiques est effectivement centrale. Bien souvent, celles-ci ne sont pas suffisamment prises en compte ce qui conduit à des échecs. Les connaissances accumulées restent bien souvent dispersées, voire difficiles d’accès, d’où le besoin de mettre en place une base de données collective à l’échelle du Sahel, de conduire des états des lieux précis, de rassembler ces données et de les rendre disponibles, notamment au profit des générations qui viennent, de promouvoir à ce titre des interactions permanentes entre trois domaines clefs : la Connaissance, l’Éducation et la Gouvernance.

Parce que fondé sur l’exigence de vérité scientifique et inscrit dans la durée, cet effort de science appliquée et de partage de la connaissance vient offrir, dans les zones les plus arides notamment, des perspectives nouvelles en termes de développement agricole, économique et d’amélioration des conditions de vie au profit de populations qui peinent à bénéficier des programmes de développement déjà déployés dans cette région.

Suivez nos actus

SOUTENEZ-NOUS

Vous souhaitez nous soutenir

BASIQUE

20€

PAR MOIS

1er argument

2eme

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

STANDARD

50 €

PAR MOIS

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

PREMIUM

100 €

PAR MOIS

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

Lorem ipsum dolor sit

Nos plus belles

Photos

Health

Water

Help

Clean Water

Committee