Membres d'honneur

Accueil

Membres d’honneur

Membres d’honneur

Ahmedou Ould-Abdallah (Mauritanie)

M. Ahmedou Ould-Abdallah (Mauritanie) est actuellement Président du Centre pour la Stratégie et la Sécurité dans le Sahara Sahel (Centre4s). Auparavant, M. Ould-Abdallah a été médiateur en résidence pour le Département des affaires politiques des Nations Unies. Auparavant, il a été Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour la Somalie.

Ahmedou Ould-Abdallah

Antoine Bouvier

Docteur en Géologie de l'Université de Toulouse (1968), formé à la prospection géophysique des Ressources Naturelles (eau, mines), et en études de génie civil et environnementales, avec 30 années de prospection en hydraulique villageoise pour le compte de la Compagnie Générale de Géophysique, suivies de 17 années comme Consultant senior pour l'évaluation rationnelle des données géophysiques et une sélection significative de secteurs d'exploitation. Responsable CGG pour l’établissement du Guide de Bonne Pratique en Géophysique Appliquée (AGAP Qualité), 1992. Parmi les nombreuses études hydrogéologiques, certaines ont concerné les aquifères sahéliens, superficiels et profonds, en Algérie, Libye, Mauritanie et au Maroc, Niger, Sénégal et Mali (PNUD). Géologue européen, en charge de la formation des hydrogéologues en géophysique appliquée (Tunisie, Mauritanie, France). Aujourd'hui, Chef de Projet en mission humanitaire et évaluateur des programmes et rapports géophysiques réalisés par les Bureaux Européens et Africains, trop partisans de l'utilisation aveugle des seuls logiciels.

Antoine Bouvier

Bernard Miyet

M. Miyet est diplomate et ex-Secrétaire Général Adjoint des Nations Unies en charge du Département des Opérations de Maintien de la Paix.

Bernard Miyet

Catherine Thouin

Catherine Thouin est titulaire d’un M.B.A. Management du Développement Local (Institut des Managers du Développement Local - Paris, 1995) et d’un Doctorat de Géologie (Université de Paris XI – Orsay - 1978). Sa carrière professionnelle couvre dans un premier temps l’Afrique (République Démocratique du Congo /ex-Zaïre puis Burundi) et Madagascar dans les domaines du développement des territoires (prospection minière, prospection pétrolière, travaux publics, alimentation en eau potable, assainissement, développement rural) ainsi que de la recherche appliquée en Sciences de la Terre et de la formation universitaire. Dans un deuxième temps la France d’abord dans le domaine de la gestion et de la protection de la ressource en eau et des milieux aquatiques en collectivité territoriale (Conseil Général 37) et au ministère en charge de l’Ecologie (Centrale/Direction de l’Eau, Services déconcentrés/ DREAL Picardie et DRIEE Ile-de-France) puis dans le domaine de l’énergie (ministère en charge de l’Ecologie/Direction Générale de l’Energie et du Climat).

Catherine Thouin

Claude Jamati

M. Jamati est maire de Bailly (F-78), consultant international (société Noréma), Chargé de cours et membre du jury (IEP Rennes, master ingénierie des services urbains en réseaux, www.sciencespo-rennes.fr), Expert associé à AgroParisTech Montpellier (www.agroparistech.fr) chaire eau pour tous.

Il est membre d’honneur de l’Association Africaine de l’Eau (AAE, www.afwa-hq.org ) et membre du comité de direction de l’AAE de 2002 à 2016), Membre du Programme solidarités Eau (www.pseau.org) et Membre du comité international de pilotage du « Livre bleu » (www.sie-see.org). Il a publié en 2014 un ouvrage collectif sur l’Afrique et l’eau rassemblant une vingtaine de contributeurs, essentiellement des dirigeants de sociétés d’eau africaines.

Claude Jamati

Dominique Fougeirol

Ingénieur civil des Mines de Paris (option Géologie, 1972) et de l’Ecole du Pétrole et des Moteurs / IFP (option géophysique, 1972). Il a fait sa carrière professionnelle comme ingénieur en ressources en eau au sein du BURGEAP, en France et à l’international, en particulier au Sahel (Mali, Burkina, Sénégal, Mauritanie, Bénin), où il a passé au total huit années sur le terrain. Médiateur de tempérament, Il a complété sa formation par un diplôme en Gestion et résolution des conflits (Univ. Paris V, 1998), et en « Water conflict management » (UNESCO-IHE, Delft, 2015), et a mis ses compétences au service de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) à l’international. Il est formateur, depuis quinze ans, en gestion des conflits liés à l’eau, à l’Ecole des Ponts et Chaussées, à l’Ecole des Mines et à l’Institut Catholique de Paris.

Dominique Fougeirol

Dominique Geoffray

Ingénieur civil des Mines de Saint Etienne (option hydrogéologie, 1976). Il a fait sa carrière professionnelle comme ingénieur en ressources en eau au sein du BURGEAP, en France et à l’international, en particulier au Sahel (Cap Vert, Bénin, Cameroun), où il a passé au total 6 années sur le terrain. Après 10 ans consacrés à l'Hydraulique rurale, il rejoint le groupe SUEZ où il alterne les postes opérationnels en France et à l'International (Maroc, Jordanie, Palestine, Brésil). Son dernier poste qu'il vient de quitter était Délégué Général d'Aquassistance , ONG humanitaire et de développement des salariés du Groupe SUEZ. Il est actuellement administrateur de l'ONG EAU et VIE.

Dominique Geoffray

François Münger (MH)

M. Münger est, depuis 2015, le directeur du Geneva Water Hub (GWH) qu'il a lancé. Le GHW est un centre mondial d'hydro-politique et d'hydro-diplomatie de la Genève internationale, abrité par l’Université de Genève. Le Hub repose sur trois fonctions (réseautage, recherche et formation académique, think-tank) et exerce une influence globale par des plateformes stratégiques dont notamment le Panel Mondial de Haut Niveau sur l’eau et la Paix -coparrainés par 15 pays- dont est le Secrétaire.

M. Münger a une formation scientifique et a obtenu différents masters (EPFL, UNIL, UNIGE, UNINE) en : géophysique, minéralogie, hydrogéologie, ingénierie de l'environnement et biotechnologies, ainsi qu’en évaluation et management des risques géologiques. De 2008 à 2015, il a créé, développé et a été le responsable, de la division globale sur l’eau, à la Direction du développement et de la coopération (DDC). Dans ce cadre il a lancé diverses initiatives : avec le secteur privé notamment sur la réduction de l’empreinte eau de grandes compagnies, avec les municipalités et les gouvernements, en développant la coopération décentralisée et plusieurs projets ruraux à grande échelle et, au niveau mondial s’est engagé pour un SDG eau et a entamé le profilage du nexus eau-paix.

Il a été également, l’envoyé spécial pour l'eau de la Suisse. Auparavant, il a travaillé comme: (i) spécialiste senior pour l'eau à la Banque mondiale à Washington et en Afrique, (ii) directeur régional pour l’eau en Amérique centrale pour la DDC, (iii) chef de projet de barrages et forages profonds au Sahel et (IV) chercheur scientifique à l'Ecole Polytechnique de Lausanne (EPFL) dans un important projet international de stockage d'énergie dans les eaux souterraines où il était en charge du développement des modèles mathématiques.

François Münger

Ghislain de Marcily

En 1963 M. de Marsily devient Ingénieur civil des Mines - Paris et en 1967 Ingénieur géologue, École des Mines Paris. En 1978 il devient Docteur ès sciences, Université Paris 6. Au cours de sa riche carrière, il occupe respectivement les postes de Directeur du Centre d’informatique géologique de l’École des mines de Paris (1973 - 1985), de Directeur du diplôme d'études approfondies (DEA) inter-établissements d'hydrologie de l'université Paris 6 (1985-2004) de Directeur du laboratoire de Géologie appliquée de l’université Paris 6 (1987-2000), de Professeur de géologie à l'université Paris 6 (1987-2004). En 1989 il fonde l'UMR CNRS SISYPHE, université Paris 6 2000-2004 dontil sera Directeur jusqu'en 2000. Fondateur et directeur de l’Ecole Doctorale « Géosciences et Ressources Naturelles » de Paris VI, Ecole des Mines de Paris, ENGREF, il est aussi depuis 2005 Professeur émérite à l’université Paris 6 . M. de Marsily est par ailleurs membre de l'Academie des sciences, de l'academie des technologies, et Membre etranger de l 'US National Academy of Engineering...

Ghislain de Marcily

Jean Bosco Bazie

Diplômé en études du développement à l’Institut d’Etudes du Développement Economique et Social (IEDES-Paris 1 Panthéon Sorbonne) et en recherche et exploitation des eaux souterraines à l’Ecole des Mines de l’Aïr (EMAÏR) au Niger, Jean Bosco Bazié est Directeur opérationnel d’Eau Vive Internationale qui fédère 6 associations du Burkina Faso, de France, du Mali, du Niger, du Sénégal et du Togo actives dans les domaines de l’eau, l’assainissement et du développement économique et social depuis une quarantaine d’années. Il transmet régulièrement sa grande expérience en concevant et conduisant des conférences, ateliers et sessions de formation relatives à toutes les disciplines liées à l’eau notamment en matière de gestion intégrée de la ressource, d’organisation et de gestion des services, de gouvernance, de développement local et de coopération au développement.

Jean Bosco Bazié est membre de plusieurs organisations, réseaux et panels d’experts sur les questions liées à l’eau, liées aux approches participatives et plus largement aux questions de développement.

Jean Bosco Bazie

Jean Louis Oliver

Jean-Louis Oliver est un ancien élève de l’Ecole Polytechnique et ingénieur général honoraire des Ponts et Chaussées. Il a effectué sa carrière dans l’aménagement régional et urbain, ainsi que dans la gestion des ressources et des usages de l’eau. Au cours de sa carrière, il a alterné les postes à responsabilité entre secteurs public et privé, en France comme à l’étranger et notamment à la Banque Mondiale à Washington D.C.
Depuis 2004, il est Secrétaire Général de l’Académie de l’Eau mais aussi membre et administrateur d’autres associations professionnelles. Il est également membre de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer.

Jean Louis Oliver

David Kreamer

David Kreamer est Professeur de géoscience et ancien directeur du programme d'études supérieures interdisciplinaire en gestion des ressources en eau de l'Université du Nevada à Las Vegas. Dave est vice-président de l’Association internationale des hydrogéologues (section des sciences et des programmes), a été directeur de division de la ``National Groundwater Association`` et a été président du Conseil des universités sur les ressources en eau. Les recherches de Dave comprennent des travaux sur la sécurité de l’eau et la sécurité internationale, le maintien d’une bonne qualité de l’eau pour les populations et les écosystèmes, en particulier dans les régions en phase de développement économique, la lutte contre la contamination de l’environnement, ainsi que l’analyse et l’amélioration de la qualité et de la quantité de l’eau.

Il est l'auteur de plus de 65 publications professionnelles et a récemment co-écrit la 3ème édition du manuel “Hydrogéologie des contaminants” (Waveland Press). Il a donné plus de 150 conférences invitées. David a servi comme consultant professionnel / expert et a témoigné devant le Congrès des États-Unis. Il a également présenté des exposés dans plus de 40 universités et a été l'un des conférenciers les plus invités en Europe, en Asie, dans les Caraïbes, dans les États insulaires du Pacifique, en Amérique du Sud, en Afrique et au Moyen-Orient.

David Kreamer

Lucien Bourguet

M. Bourguet est expert-hydrogéologue spécialiste des zones arides. Il est diplômé de l’École Nationale Supérieure de Géologie de Nancy en 1956. Expert honoraire près de la Cour d'Appel de Paris, membre actif du Comité Français de Géologie de l’Ingénieur, de la Société Française de Géologie, du Comité Français d'Hydrogéologie, de la Compagnie des ingénieurs experts près la Cour d'Appel de Paris et de l'Association ``Hydraulique Sans Frontières``. Il est l’auteur du livre ``Chercheur d'Eau en Afrique et Ailleurs`` publié aux Éditions Edilivre.

Lucien Bourguet

Serge Michailof

Actuellement chercheur associé à l’IRIS, Senior Fellow à la fondation Ferdi, consultant international et à ce titre conseiller de plusieurs gouvernements. Ayant fait ses études en France (HEC, licence de sociologie, doctorat d’économie) et aux Etats Unis (MIT), il a été l’un des directeurs des opérations de la Banque Mondiale après avoir été de 2001 à 2005 le directeur exécutif des opérations de l’Agence Française de Développement (AFD) et vice-président de la Proparco. Il est administrateur du Conseil des Investisseurs en Afrique (CIAN) et du Groupement de Recherche et d’Echanges Technologiques (GRET). Parmi ses publications récentes, nous pouvons noter son ouvrage, « Notre maison brûle au Sud » (Fayard, 2010) qui a reçu le prix Jean-Michel Gaillard.

Serge Michailof

Sundeep Waslekar

Mr. Sundeep Waslekar est Président de Strategic Foresight Group (SFG), un think tank basé en Inde qui conseille les gouvernements et les institutions du monde entier sur la gestion des défis majeures du futur. Sous son leadership, le SFG a travaillé avec environ 50 pays sur quatre continents afin d'élaborer de nouveaux concepts politiques en matière de résolution des conflits, de diplomatie de l'eau et de prospective pour des gouvernements et des sociétés. Sundeep Waslekar a étudié la philosophie, la politique ainsi que l'économie au St. John's College de l'Université d'Oxford, et ce, dans le cadre d'une bourse d'études accordée par le ``Oxford JCR``. En 2011, l'Université International Symbisos lui a attribué le titre d'Honoris Causa qui lui a été remis des mains propres du Président de la République de l'Inde. En 2014, Mr. Waslekar a été élu chercheur principal du Centre pour la résolution des conflits inextricables au Harris Manchester College de l'Université d'Oxford.

Sundeep Waslekar