Nos Projets

Accueil

Nos projets

Quelques mois après son lancement, l’Initiative a vu son projet « Eau et Fragilité au Sahel »  être sélectionné par l’édition 2018 du Forum de Paris pour la Paix, ce qui nous a donné l’occasion unique de faire un plaidoyer auprès d’un public très large incluant les mondes de la paix et de l’eau.

Dans la foulée, toutes les réflexions rappelées supra ont permis de conduire à l’ identification et à la prise en compte des 15 grandes thématiques déjà présentées et rappelées pour mémoire :

    1. Réseaux d’observation,
    2. Cartographie à grande échelle,
    3. Base de données,
    4. Recharge des nappes,
    5. Modélisation numérique,
    6. Prospection géophysique,
    7. Apport des images satellites,
    8. Protéger et Réhabiliter la ressource,
    9. Augmenter la ressource,
    10. Accéder à la ressource,
    11. Partager la ressource,
    12. Conception, suivi et post-évaluation des projets,
    13. Accès aux zones concernées,
    14. Faciliter l’appropriation sur ces sujets,
    15. Renforcer l’éducation et la formation) dans le cadre de l’ »Atelier sur les Ressources en Eaux Souterraines » (ARESS) que nous co-animons avec le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minière), ,  (voir rubrique Nos projets) et sous la tutelle de l’AFD (Agence Française de Développement ).

L’atelier ARESS est une réalisation majeure car il valide la pertinence de notre approche innovante et inclusive, rassemblant les acteurs clefs du monde de l’eau. Tout acteur « Eau » peut, s’il le souhaite, s’exprimer sur l’une ou plusieurs des thématiques diverses proposées voire une nouvelle et complémentaire.

Ce processus, qui verra à terme la formulation de programmes et de projets, a pour principal objet :

  • De faciliter les échanges scientifiques et d’ encourager les collaborations techniques
  • D’informer les acteurs pertinents sur  les 15 thématiques,
  • D’identifier les projets pertinents et de les promouvoir,
  • De cibler les projets aptes au financement,
  • De motiver, en tant que de besoin, la constitution de groupements ad hoc souhaitant porter les projets auprès des organismes financiers pertinents

 

Par ailleurs, l’ Initiative en collaboration avec plusieurs acteurs clefs du Partenariat Français de l’Eau (PFE ) (« Groupe Urgence et Eau », Groupe « ODD » participe à l’élaboration d’une approche officielle française commune pour répondre aux situations de crise dans  le monde.

Dans une logique de meilleure coordination entre les acteurs clés, l’Initiative promeut, auprès de différents bailleurs de fonds et du G5 Sahel, le projet d’assistance technique relatif à la « Conception et à la Coordination des Projets de mobilisation des Ressources en Eaux Souterraines du Sahel ».

MW4S identifie des projets en collaboration avec les organismes de recherche de références tout en consolidant un mapping complet des sources de financement potentielles (bailleurs bilatéraux et multilatéraux) ;

MW4S conduit et collabore à des actions internationales et collectives de plaidoyer et de communication externe sur les sujets « Paix et Eau », en lien notamment avec le Geneva Water Hub  L’initiative est d’ailleurs impliquée dans certains groupes de travail animés par le Geneva Water Hub .

Enfin, il est à noter que l’Initiative a coopéré à l’élaboration du dossier de candidature de notre partenaire l’ONG Amman Imman , dans le cadre du concours FAMAE Water Challenge 2018.

A cette occasion, Amman Imman s’est vue attribuée un prix pour son projet au Niger (soutien du film « Marcher sur l’eau » dont la sortie est prévue en 2020) ;

S’agissant des activités prévisionnelles de l’Initiative, peuvent être évoquées à ce stade : 

  • La co-animation avec le BRGM et les contributions  aux travaux des 15 sous-ateliers,
  • L’identification des zones-projets potentielles, et la recherche associée de financements,
  • La conduite d’actions de lobbying auprès des différents décideurs et autres bailleurs de fonds potentiels,
  • La participation à la semaine internationale de l’eau à Stockholm (Août 2019) ;
  • La participation au Paris Peace Forum 2019 (Novembre 2019) ;
  • La préparation du Forum Mondial de l’Eau Dakar (2021) en lien avec le PFE  et le Geneva Water Hub,
  • La participation au colloque annuel du Forum Economique Rhodanien  sur « les mutations sociétales liées à la transition numérique en cours en Afrique francophone.
  • La mise en place dans les pays concernés d’un atelier haut niveau dédié à l’Enseignement des sciences de l’eau,
  • La réalisation d’études « état des lieux » en lien avec les 15 sous ateliers décrits précédemment,
  • La définition d’une méthodologie d’identification et de classification des « spots critiques », zones où le seuil d’accessibilité à l’eau est en dessous du seuil minimum recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), tout spécialement dans les zones projet sélectionnées,
  • La conception et la mise en œuvre d’une stratégie numérique dans le cadre du sous- atelier 3 sur les données et d’un projet de Wiki Water,
  • L’étude relative à la définition et à la mise en œuvre d’un « Quotient de Coopération Eau Souterraine ».